A pleines dents [Maeve Regan #4] de Marika Gallman

Avant dernier article sur la série de Marika Gallman. J’ai eu un peu de mal à me plonger dedans tellement c’est mou dans les deux cents premières pages. Heureusement la fin rattrape un peu ce début mollasson.

maeve-regan,-tome-4-----pleines-dents-4428043-250-400

Résumé : Victor, le père de Maeve et Connor, a été détruit. Mais voilà au lieu de pouvoir rentrer chez elle, notre héroïne se retrouve enfermée dans le château de son cher papa. Son frère jumeau ayant décidé de regner avec elle a ses côtés. Jusque là tout va bien… Mais Maeve n’a plus de pouvoir son ancien mentor les lui a dissimulés. Si elle veut les retrouver, il faut qu’elle l’aide à retrouver son grand amour, Aya, la première vampire. Qui elle ne souhaite pas être retrouvée… Et oui c’est un joli sac de nœuds ce livre.

Heureusement que Maeve a des amis près à mourir pour elle, car il l’aideront à s’exfiltrer du château… Certes elle est libre, mais ne serais-ce pas pour retomber dans les mailles d’une autre illusion.

Mon avis : Un peu longuet au début, j’ai eu l’impression de tourner en rond dans le château, un peu comme Maeve. J’ai bien faillit abandonner mais je me suis dit que çà aller bouger à un moment où un autre. Et heureusement que Trevor se pointe au château, çà a mis de suite l’animation. La fin du tome est assez rapide, faut s’accrocher, entre les dédoublements de Maeve, la mort inéluctable de Lukas… On apprend plein de choses sur une toile de fond de combat.

Et puis finalement je n’ai eu aucune surprise à la fin du livre. Comme les premiers, j’avais deviner qui été le traître, qui allait mourir… Les détails qui y font références ne sont pas très discrets, du moins à mon goût. Un peu plus de surprise aurait été appréciable. J’ai malgré tout passé un bon moment de lecture.

Extrait : « -Plutôt crever, lui répondis-je avec un grand sourire.

- Fais attention à ce que tu souhaites, soeurette. Tes rêves pourraient se réaliser, rétorqua-t-il sur un ton tout aussi doucereux que celui que je venais d’utiliser.

- Ne me tente pas.

- Alors enfile cette robe, et accompagne-moi.

- Je préférais y aller à poil qu’avec ce torchon.

[...]

- Cara passera te chercher d’ici une petite heure, dit-il très sèchement avant de se diriger vers la porte, puis de se retourner. Le bleu t’ira à ravir.

Il s’en alla aussi vite que çà, et je restai comme une imbécile au centre de la pièce, droite comme un piquet, pendant de longues secondes avant de jeter la robe sur le lit. Très bien, j’irai à sa satanée sauterie.

Cara vint me chercher plus tard, et elle écarquilla les yeux en me découvrant. [...] Elle me conduisit à travers les couloirs drais du château, et ke pris soin cette fois de noter l’itinéraire en cas de besoin. [...] Elle ne s’effaça que lorsque nous arrivâmes devant la porte, que gardait un vampire plutôt grand et carré. Il me dévisagea d’une étrange façon, me reluquant des pieds à la tête. Je savais que je produirais cet effet. Ça devait être le chignon de Cara. Il était vraiment joli.

- Qu…

- Je suis attendue, le coupai-je. Ne faites pas patienter mon frère, il a mauvais caractère.

Je lui lançais un regard si impérieux qu’il ‘obéit sur-le-champ et ouvrit la lourde porte. [...]

- Maeve ! me salua Connor depuis le trône, plein d’entrain. Tu…

Mais sa voit mourut aussitôt, et je remaruqait qu’il se redressait d’un bond dans son trône trop grand pour lui. Lorsqu’il se précipita, son manteau rouge – celui de Victor – vola derrière lui comme l’aurait fait la cape d’un super-héros. Tandis qu’il courrait, il le retira de ses épaules et le jeta sur moi. C’était amusant. On aurait dit qu’il l’avait jeté de loin tellement il été pressé de le faire.

- Pourquoi es-tu dans cette tenue ? demanda-t-il entre ses dents serrées.

Je décidai de l’ignorer quelques secondes, que je consacrai à sourire à pleines dents aux convives qui le dévisageaient les yeux grands ouverts, ou plus appréciateurs. »

A pleines dents de Marika Gallman, chapitre 5 pages 85 à 88.

À propos de lestribulationsdunelectricepassionnee

Voir tous les articles de lestribulationsdunelectricepassionnee

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Bibliothèque de Montfort le... |
Ronsardalapatate |
Poèmes de Michel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Deslivrespourbb
| Camechappe
| thelifeisanart