Unafraid [Beachwood Bay #2] de Melody Grace

La semaine a été un peu chargée, si bien que je n’ai pas vraiment eut le temps de lire, ni même de rédigée une chronique. Pourtant j’ai matière à le faire. J’ai plusieurs livres d’avance mais pas vraiment le temps d’écrire. Je profite donc de ce dimanche pour vous faire part de mon avis sur le second tome de Beachwood Bay de Melody Grace.

Beachwood bay #2 - Unafraid -

Résumé : A Beachwood Bay, Brittany est connue comme la fille facile du coin. En même temps avec un père absent et une mère dépendante, elle est considérée comme la gamine paumée. Son frère Emerson l’a laissé au bon soin de son ami Garrett et qui tient le bar du coin. Serveuse, elle essaye en parallèle d’émerger dans le monde de la mode. Car Brit a un don, elle adore la couture et arrive à sublimer le moindre morceau d’étoffe. Sa vie serait restée tranquille si Hunter Covington n’était pas revenu.

La famille Covington est la riche famille qui venait passer ses vacances dans une luxueuse maison au bord de la plage. Un été, Brit et Hunter ont passé une nuit ensemble, que ni l’un ni l’autre ont réussi à oublier. Un fois revenu à Beachwood, et installé dans le vieux ranch familial, Hunter compte bien conquérir la jeune femme. Mais Brit s’est jurée ne de jamais tomber amoureuse.

Mon avis : J’ai adoré ce second opus de la série. Il est écrit selon les deux points de vue, on a donc les pensées de Brit et d’Hunter, ce qui est appréciable.

Bon certes par certain moment c’est un petit peu cliché, la pauvre gamine qui s’entiche du beau et riche jeune homme. Mais malgré çà j’ai passé un super moment de lecture. Et finalement même si l’on a tout dans la vie, on n’en ai pas forcément plus heureux.

Extrait :  » Il appelle.

Garrett a dû lui donner mon numéro, puisque Hunter m’appelle dès le lendemain matin, et le soir aussi, et toute la journée du dimanche. Je ne décroche pas, mais à chaque fois, il me laisse un message, de cette voix que je connais par cœur, profonde et sexy.

- Si tu veux jouer les inaccessibles, çà te regarde…

J’écoute et réecoute son dernier message, tressaille au ton amusé de sa voix.

- Tes baisers eux ne mentent pas. Je te retrouve demain à dix-huit heures.

Je raccroche, et me maudis pour l’épisode dans la réserve. [...]

non !Je résiste au souvenir enivrant de ses lèvres qui se pressent, sensuelles, contre les miennes, et lance mon portable à la volée à l’autre bout du canapé, hors de portée surtout. Je me suis astreinte à ces règles il y a trois ans pour une bonne raison, et rien n’a changé depuis. Même s’il me fait vibrer comme personne d’autre sur cette terre, cela ne suffit pas. Il est toujours aussi parfait, aussi beau, aussi riche, et moi… pas. Je suis loin d’être assez bien pour quelqu’un comme lui.

Il ne ferait que me briser le cœur.

Peut-être, mais tu mourrais heureuse.« 

Extrait d’Unafraid de Melody Grace, chapitre 5, pages 71 et 72.

À propos de lestribulationsdunelectricepassionnee

Voir tous les articles de lestribulationsdunelectricepassionnee

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Bibliothèque de Montfort le... |
Ronsardalapatate |
Poèmes de Michel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Deslivrespourbb
| Camechappe
| thelifeisanart