Froid comme une tombe [La chasseuse de la nuit #3] de Jeaniene Frost

Je vous l’avez promis pour hier, mais j’ai eu une journée un peu chargée. Entre les dernières courses de Noël, et une soirée ciné et bien mon article est passé aux oubliettes. Mais voici le temps de me rattraper. Pour changer, je vais vous parler de cette fameuse série addictive qu’est la Chasseuse de la nuit.

La chasseuse de la nuit #3 - Froid comme une tombe -

Résumé : Lors de ses missions pour le gouvernement, Cat est de plus en plus reconnaissable. Ce qui la met en danger. Elle n’est plus à l’abri d’un vampire qui tire puis pose les questions ensuite. Ce qui déplaît grandement à son compagnon Bones. Cependant, c’est à cause de lui que l’hybride mi-humaine, mi-vampire va se retrouver en danger de mort. Une ancienne maîtresse a décidé de se venger de Bones et de Mencheres (son grand-père vampire). Abandonnant son poste de commandant de l’unité spéciale, Cat fera tout pour aider son amant à se débarrasser de Patra. Mais cette dernière a plus d’un tour dans son sac, et ils se pourraient bien que les deux amoureux aient un pied dans la tombe.

Mon avis : Une suite vraiment magistrale. On ne s’ennuie pas une seule seconde, c’est vraiment palpitant. Et je dois bien l’avouer il y un moment où j’ai versé ma petite larme. Je ne vous dis pas où, mais vous devinerai par vous même si vous le lisez.

L’histoire entre Cat et Bones prend du relief, on sent vraiment l’amour qui les lie, c’est pour moi l’un des grands couples de romans d’Urban Fantasy. On ne se lasse pas d’eux, çà ne vire pas à l’histoire à l’eau de rose un peu nian-nian. Et puis on apprend à apprécier les personnages secondaires. Denise la bonne copine, Spade et Ian les amis de toujours et Mencheres, le grand-père un peu cachottier. C’est un très bon moment de lecture.

Extrait : « Je poussai un profond soupir.

- Nous allons devoir mettre notre mariage entre parenthèse. Je ne vois pas comment on pourrait organiser une fiesta dans le contexte actuel. Ce serait un coup à faire exploser l’église en plein milieu de la cérémonie.

- Je suis désolé, ma belle, dit Bones. Ce ne serait pas prudent, pour l’instant.

[...] – Bon, et cette Patra, c’est qui d’abord ? demandai-je. Je ne vois pas pourquoi elle se serait sonné autant de mal pour aider mon père à me tuer… si c’était ensuite pour ordonner à son homme de main de proposer à Tate de me faire sortir de la maison avant qu’elle n’explose.

Je vis Mencheres se crisper sur le siège avant lorsque Bones me répondit.

- Cela n’a aucun sens, n’est-ce pas grand-père ? Je peux envisager plusieurs raisons pour lesquelles Patra voudrait cous voir mort, et moi aussi maintenant que nous avons fusionné nos lignées, mais je ne vois absolument pas pourquoi elle s’en prendrait à ma femme.

Quelque chose dans la vois de Bones me poussa à le regarder… puis à tourner les yeux vers le vampire silencieux qui était assis devant nous. Ce dernier nous cachait visiblement quelque chose. La tension monta d’un cran dans l’habitacle de la voiture.

- Cat n’a jamais rien eu à voi là-dedans, finis par dire Mensheres.

- Pardon ? (J’étais désormais hors de moi.) Quelqu’un essaie de me tuer, et vous oser dire que je n’ai rien à voir dans l’histoire ? J’ai tout à y voir au contraire.

Mensheres ne se retrouna pas et continua à regarder la route devant lui.

- Tu t trompes, ce n’est pas contre toi qu’elle en a. [...] Patra savait que Bones t’aimait. Suffisamment pour que ta mort lui porte un coup fatal qui le rendrait plus facile à tuer plus tard. C’est la seule raison pour laquelle elle a aidé Max [Le père de Cat]. Tu ne présentes pas le moindre intérêt à ses yeux, Cat. Ta mort était simplement un moyen d’atteindre Bones. »

Extrait de Froid comme une tombe de Jeaniene Frost, chapitre 11, pages 145 et 146.

À propos de lestribulationsdunelectricepassionnee

Voir tous les articles de lestribulationsdunelectricepassionnee

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Bibliothèque de Montfort le... |
Ronsardalapatate |
Poèmes de Michel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Deslivrespourbb
| Camechappe
| thelifeisanart